Individus - A

FONDS 132 ADRIEN F. ARSENAULT

1936

1 document textuel

Notes biographiques

Arsenault, Adrien F.  Avocat.  Baie-Egmont (Î.-P.-É.), 12 avril 1889 - 28 juin 1941.  Fils d'Étienne J. Arsenault et Philomène Pitre; marié à Bérénice A. MacDonald, le 27 octobre 1920, père de Léonce et Adrien-Francis; marié en secondes noces à Ellen MacNeill, le 4 septembre 1935, père de Joseph-Hubert-Léonard, Marie-Hélène-Térèse et John-Edward-Peter; aïeuls paternels : Joseph. J. Arsenault et Marie Gallant; aïeuls maternels : Jacques Pitre et Sophie Blanchard.  École de Saint-Chrysostome, études primaires; Université Saint-Joseph, études secondaires et B.A.; bureaux de MacQuarrie et Arsenault, Summerside, études légales.  Élu député à la Législature provinciale en 1922, 1923, 1927 et 1931.  Il a été ministre sans portefeuille des administrations Stewart et MacMillan.  Source : 1812  150e anniversaire  1962, Album-souvenir, paroisse Saint-Philippe et Saint-Jacques, Baie-Egmont (Î.-P.-É.).

Portée et contenu

Le Fonds Adrien F. Arsenault comprend un document légal daté le 4 mai 1936 à Summerside (Île-du-Prince-Édouard).

Notes complémentaires

Acquis avec le Fonds J.-Edmond Arsenault le 17 août 1995.

Répertoire numérique.

1 versement au 17 août 1995; aucun autre versement prévu.

 

FONDS 67 ANTONIN ARSENAULT

1942

1 document textuel.

Notes biographiques

Arsenault, Antonin.  Cultivateur.  Maximeville (Î.-P.-É.), 2 juin 1920 -    .  Fils de Camille Arsenault et de Léah Arsenault.  Aïeuls paternels : Damien Arsenault et Émilie Gaudet; aïeuls maternels : Benoit Arsenault et Marie Célina Poirier.  École de Maximeville, diplôme de 10e année, 1934.  Bûcheron à Havelock (N.-B.); cultivateur à Maximeville, 37 ans; Coopérative des pêcheurs l'Acadienne ltée, garde de nuit, 12 ans, jusqu'en 1984.  Aux examens provinciaux de la 10e année en 1934, Antonin s'était placé 10e sur 400 candidats insulaires.  À la même occasion, il avait reçu une grosse médaille du Concours de français qui, dès 1930, avait été organisé par l'Association des instituteurs acadiens sous la direction du professeur J.-Henri Blanchard.  Sources : Le Gallant, David, Un brin d'histoire, article de La Voix acadienne, le 18 septembre 1996, p. 8; Anita Poirier (née Arsenault).

Portée et contenu

Le fonds comprend un carnet de notes prises par Antonin (à Camille) Arsenault au cours abrégé sur les coopératives, à Wellington (Île-du-Prince-Édouard), 1942.

Notes complémentaires

Répertoire numérique.

1 versement, date inconnue; aucun autre versement prévu.

 

FONDS 32 AUBIN-EDMOND ARSENAULT

1900-ca 1967

14 cm de documents textuels.

113  photographies.

Notes biographiques

Arsenault, Aubin-Edmond (baptisé Aubin Ignace).  Avocat, premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard et juge de la cour suprême de l'Île.  Abram-Village (Î.-P.-É.), 28 juillet 1870 - Charlottetown (Î.-P.-É.), 28 avril 1968.  Fils de Joseph-Octave Arsenault et de Gertrude Gaudet; marié à Berthe-Rose Gallant de Tignish; père d'Iphigénie, Cyrille, Catherine, Marie, Régis, Valerie, Patricia, Laure-Jeanne, Félice, Paula, Lois; frère de père Sylvère, Marie-Anne, Joseph Félix, Jacqueline, Bibienne, Antonin, Octave, Toussaint; aïeuls paternels : Mélème Arsenault et Bibiane Poirier; aïeuls maternels : Félix Gaudet et Marine Poirier. 

École d'Abram-Village, études primaires; Collège Saint-Dunstan, 1885-1889, 1892-1893; Collège Saint-Joseph, Maîtrise ès arts; Université Laval, Doctorat en droit; bureaux des avocats McLeod, Morson et McQuarrie, études légales, 1893-1898; inscrit au barreau, 1 novembre 1898.

Bureaux de Sir Charles Russell à Londres, 1898-1899; fut chargé d'une mission importante en Afrique-Sud pendant la guerre des Boers, 1899-1900.  Associé avec Neil McQuarrie, K C, Summerside, 1906; conseiller de la ville de Summerside, 1906; élu député à la Législature provinciale, 1908, 1911, 1915, 1917 et 1919; ministre sans portefeuille, 1912-1917; premier ministre et procureur général de la province, 1917-1919; chef de l'opposition, 1919-1921; juge de la cour suprême de l'Île-du-Prince-Édouard, 1921-1946.

Délégué du gouvernement à la conférence provinciale à Ottawa, 1912, aux conférences interprovinciales, 1913, 1918; bureau du Tourisme à l'Île, président, 1923-1939; l'Association canadienne du Tourisme, fondateur, premier président et directeur à vie; Société nationale des Acadiens, président; Association  «Canadian Good Roads », directeur, 1919; « Canadian Geographical Society », un directeur et membre; bureau du Tourisme à l'Île, instrumental à la fondation; 34e réunion annuelle de l'Association canadienne du Tourisme l'honore comme promoteur du tourisme; alors qu'il était premier ministre de l'Île, la législation de 1919 permet aux automobiles de voyager légalement sur les chemins à l'Île.

Décoré de la médaille d'or de l'Ordre de la Fidélité acadienne; doctorats honorifiques : Université Saint-Joseph et Université Laval; Société Saint-Thomas-d'Aquin, président d'honneur; le premier Acadien à devenir premier ministre d'une province canadienne et le seul Acadien de l'Île, à date, à occuper ce poste.

Le juge Arsenault accompagné du R.P. André Cormier de l'Université Saint-Joseph sont les premiers des provinces Maritimes à prendre contact avec les compatriotes acadiens de la Louisiane. Depuis cette première visite, les contacts entre les Acadiens du nord et du sud ont été nombreux et fructueux.  Le juge Arsenault est considéré, à juste titre, comme l'un des piliers du siècle de la renaissance chez les Acadiens.  Sources : Fonds Aubin-Edmond-Arsenault; Blanchard, J. Henri, Acadiens de l'Île-du-Prince-Édouard, 1956; L'Évangéline, le 11 août 1955, page 5, et le 1 novembre 1966, page 1; Arsenault, Aubin-Edmond,Memoirs of The Honourable A.E. Arsenault, Former Premier and Retired Justice Supreme Court of Prince Edward Island.

Portée et contenu

Le fonds témoigne des activités d’Aubin-Edmond Arsenault, premier ministre de l’Île-du-Prince-Édouard de 1917 à 1919 et juge de la cour suprême de l’Île de 1921 à 1946.  Il a la distinction d’être le premier Acadien à devenir premier ministre d’une province canadienne et le seul Acadien de l’Île-du-Prince-Édouard, à date, à occuper ce poste.  Le premier versement du fonds comprend un mémoire et une correspondance entre le juge Aubin-Edmond Arsenault et le gouvernement fédéral au sujet des Mi’kmaq de l'île Lennox (Île-du-Prince-Édouard) entre 1941 à 1946.  Le deuxième versement comprend divers documents et certificats ayant trait à la carrière d’Aubin-Edmond Arsenault, des notes généalogiques de la familles d’Aubin-E. Arsenault, un document intitulé Impressions on my first visit to Quebec ainsi que 29 photographies illustrant la famille ou les amis d’Aubin-Edmond Arsenault, l’abbé Pierre-Paul Arsenault, Toussaint Arsenault et le presbytère de Baie-Egmont (Île-du-Prince-Édouard).  Le 3e versement comprend de la correspondance qui date surtout des années 1920, des coupures de journaux et 84 photos illustrant entre autres Aubin-Edmond Arsenault, la bénédiction des bateaux à Mont-Carmel (Île-du-Prince-Édouard) et la fanfare de Summerside (Île-du-Prince-Édouard) en 1900.

Notes complémentaires

Premier versement acquis de Lucie Gallant (Anaclet), fille de Jean-François Arsenault; deuxième et troisième versements acquis de Valerie Arsenault, fille d’Aubin-Edmond Arsenault.

Répertoire numérique (1er versement); description sommaire (versements  subséquents).

3 versements au 23 septembre 1998; aucun autre versement prévu.

 

FONDS 3 CAJÉTAN ARSENAULT

1904

2 documents textuels.

Notes biographiques

Arsenault, Cajétan.  Fermier et pêcheur.  Baie-Egmont (Î.-P.-É.), 7 août 1845 -Baie-Egmont (Î.-P.-É.), 1906.  Fils de Joseph Arsenault et de Marie Gallant; marié à Véronique Arsenault, 13 novembre 1865; père de Obéline, Cyrienne, Cyrienne, Joseph, Jean-Baptiste, Honoré, Stanislaus, Agnès, Norbert, Célina, Célina, Emma, Marie-Anne, Philibert, Arsène, Arsène, Julianne, Denis, Madeleine.  Sources : Aline Arsenault, Saint-Chrysostome; registre de la paroisse Saint-Philippe et Saint-Jacques de Baie-Egmont; William P. Arsenault, c.g.c.; Honoré Gallant; Gérard Arsenault.

Portée et contenu

Le fonds comprend une copie et un extrait de l'original d'une lettre de Cajétan Arsenault, Higgins Road, datée le 8 mars 1904, adressée à « chers messieurs ».  Cette lettre traite des églises de Baie-Egmont (Île-du-Prince-Édouard).

Notes complémentaires

Provenance inconnue.

Répertoire numérique.

1 versement, date inconnue; aucun autre versement prévu.

 

FONDS 68 CHARLES M. ARSENAULT

1921-1975

9 cm de documents textuels.

Notes biographiques

Arsenault, Charles Marin.  Cultivateur et patriote acadien.  Abram-Village (Î.-P.-É.), 4 novembre 1885 - Summerside, mai 1975.  Fils d'Etienne Arsenault et de Magdeleine Gallant; époux d'Évangéline Arsenault, 1875-1965; père d'Alphonse, décédé à la guerre en Italie, Florence, Dora, soeur Thérèse, Rose-Marie, Madeleine, Hélène, Léonard, François, J. Edmond, Augustin; aïeuls paternels : Maurice Arsenault et Julie Arsenault; aïeuls maternels : Stanislaus Arsenault et Marie-Rose Gallant.

École d'Abram-Village, 3e livre; Collège d'agriculture à Truro (N.-É.), cours.  Ardent promoteur des organismes destinés à améliorer l'état social et économique de ses compatriotes francophones, il était à leur service en étant soit membre, président, secrétaire, trésorier ou représentant de divers comités ou associations.  Société l'Assomption, un des responsables de l'organisation des succursales; succursale Boudreault de Baie-Egmont, un des fondateurs et président; participa à plusieurs congrès de la Société nationale l'Assomption; Société Saint-Thomas-d'Aquin, membre du conseil général; paroisse Saint-Philippe et Saint-Jacques, marguillier, 1921-1963; commission scolaire de l'ancienne école rurale de son village, membre; Cercle des oeufs, trésorier; Exposition agricole de Baie-Egmont et de Mont-Carmel, secrétaire; Coopérative de Wellington, président; Fromagerie du Village des Abrams, secrétaire.  Distinctions : Société Saint-Thomas-d'Aquin, président d'honneur; Coopérative de Wellington, membre d'honneur, 1964.  Sources : L'Évangéline, le 30 mai 1975, page 27; Hélène Cheverie (née Arsenault); registre de la paroisse de Saint-Philippe et Saint-Jacques de Baie-Egmont.

Portée et contenu

Le fonds témoigne de l'implication de Charles-M. Arsenault, d’Abram-Village (Île-du-Prince-Édouard), dans de nombreux domaines de développement de la communauté acadienne de sa région.  Le fonds comprend une copie de son testament de 1966 ainsi que des documents, lettres, circulaires ou rapports de plusieurs associations: Canadian Co-operative Congress, Canadian Farm Products Inc., The Co-operative Union of P.E.I., la Coopérative de Wellington, Maritime Co-operative Services Ltd., The P.E.I. Credit Union League, la Société l'Assomption.  On y retrouve  aussi plusieurs exemplaires de la revue Le Fermier acadien; des leçons du cours d'introduction au mouvement coopératif  Life in the Maritimes ; des bulletins d'étude d'une série d'émissions radiophoniques provenant du département d'extension de l'Université St. Francis Xavier, Antigonish (N.-É.), 1945-1948; The Parent Educator, livret du département d'extension de l'Université St. Francis Xavier, Antigonish (N.-É.); quatre lettres de John T. Croteau 1949-1950; une lettre d'Edgar LeBlanc, prêtre, de Barachois (N.-B.), le 10 mai 1944; et quelques autres documents.

Notes complémentaires

Acquis d'Hélène Cheverie, fille de Charles-M. Arsenault, par donation (date inconnue); le testament acquis avec le Fonds J.-Edmond Arsenault en 1995, par donation.

Répertoire numérique.

2 versements au 17 août 1995; aucun autre versement prévu.

 

FONDS 140 DONALD ARSENAULT­

1976

1 document textuel. - 3 cassettes audio.

Notes biographiques

Arsenault, Donald.  Wellington (Î.-P.-É.), 23 juin 1956 -    .  Fils de Julien et Orella Gallant; marié à Denise Wedge, fille de Gérard Aucoin et d'Émilienne Arsenault; frère de Valerie, Darlene, Jeanette, Claudette, Roger, Diane et Michel; aïeuls paternels : Alyre Arsenault et Marie-Anne Gallant; aïeuls maternels : Gilbert Gallant et Rose Haché.  École Évangéline, études primaires et secondaires, 1961-1973; Université de Moncton, B. Ed.; Université d'Ottawa, conseiller en orientation.

Portée et contenu

Le fonds comprend trois documents sonores de chansons et de contes recueillis en 1976 par Donald Arsenault auprès d’Acadien(ne)s de l’Île-du-Prince-Édouard.  Le fonds comprend également les transcriptions des chansons et des contes.

Notes complémentaires

Acquis de Donald Arsenault, avril 1987.

Répertoire numérique.

1 versement; aucun autre versement prévu.

 

FONDS 83 GEORGES ARSENAULT

1654 - ca 1980

30 cm de documents textuels

9 photographies

Notes biographiques

Arsenault, Georges [Georgie].  Animateur de radio, historien et écrivain.  Abram-Village  (Î.-P.-É.), 19 avril 1952 -    .  Fils de feu Jean L. Arsenault et d'Auldine Poirier; frère de Frances, Jean Alfred (Junior), Léona, Loretta, Ronnie, Léo, Louise, Donna, Noëlla et Blair; aïeuls paternels : Léon Arsenault et Marie Arsenault; aïeuls maternels : Léon Perry et Françoise Maillet.

École d'Abram-Village, études primaires et secondaires; Université de Moncton, B.Sc.soc. spécialisé en Sciences politiques et Histoire, 1974.  Université Laval, Maîtrise ès arts et traditions populaires, 1979, thèse sur « Les complaintes, mémoires d'événements tragiques survenus aux Acadiens de l'Île-du-Prince-Édouard ». 

Radio-Canada Atlantique, animateur de l'émission quotidienne « Bonjour Atlantique - édition Î.-P.-É. » depuis 1986 jusqu'à aujourd'hui.  Le Musée acadien de l'Île-du-Prince-Édouard, responsable d'établir un centre d'études acadiennes, 1985-1986.  Université de l'Île-du-Prince-Édouard, professeur en études acadiennes, 1982-1986.  Société Saint-Thomas-d'Aquin, coordonnateur-recherchiste du « Projet d'histoire et de culture acadiennes », 1979-1982.  Société Saint-Thomas-d'Aquin, animateur culturel, 1977-1979.  Radio-Canada, l'émission « La Marée de l'Île », chroniqueur hebdomadaire, 1983-1984; chroniqueur occasionnel, 1985-1986. 

Société du Monument Lefebvre, organisateur des causeries du mardi depuis 1990; membre du comité de l'Association coopérante acadienne depuis 1989.  Conseil des Arts du Canada, comité de sélection (région Atlantique) du programme Exploration de 1978-1980; membre du jury du Projet de fonds de l'Atlantique, 1986-1987.  Société historique acadienne de l'Î.-P.-É., membre du conseil d'administration de 1978-1986; secrétaire, 1979-1982; président, 1982-1984; rédacteur-fondateur de la revue semestrielle La Petite Souvenance, publiée de 1979-1986; animateur des ateliers en généalogie et histoire locale.  Musée provincial de   l'Î.-P.-É., membre du conseil d'administration de 1980-1986; siégé aux comités : publications, étude des musées communautaires, collections.  Centre culturel Port-Lajoie, vice-président du conseil d'administration et président du comité culturel, 1985-1986; organisé et animé plusieurs soirées sociales et culturelles.  Ministère de l'Éducation de l'Î.-P.-É., membre du comité Abegweit, 1984-1986.  Comité consultatif acadien à Parcs Canada, membre du comité, 1985-1986.  Comité consultatif acadien à Parcs Canada, membre du comité, 1985-1986.  Institut d'études de l'Île, membre, 1984-1986; donné trois conférences dans le cadre des « Island Lecture Series ».  Comité du Centenaire du drapeau acadien (sous-comité de la Société nationale des Acadiens), président, 1982-1984; donné une douzaine de conférences sur l'histoire de la 2e Convention nationale des Acadiens à l'Î.-P.-É., en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick.  Institut du Canada Atlantique, membre du conseil d'administration, 1979-1984; conférencier lors de plusieurs sessions d'été à partir de 1974 jusqu'à 1985; co-organisateur de la première session à se dérouler en français, à Caraquet, 1983.  Université de l'Île-du-Prince-Édouard, organisé semaine acadienne, 1983; donné quelques conférences publiques sur les Acadiens de l'Î.-P.-É.  Festival acadien de la région Évangéline, coordonnateur, 1971-1972, président, 1979-1981, maître de cérémonie du spectacle de clôture, 1971-1982. 

Distinctions : « Acadien de l'année », décerné par le Festival acadien de la région Évangéline, 1982; « Prix Champlain », Conseil de la Vie française en Amérique, 1988; « L'Ordre des francophones d'Amérique », décerné par le Conseil de la langue française du gouvernement du Québec, 1990.

Publications : Complaintes acadiennes de l'Île-du-Prince-Édouard, Montréal, Leméac, 1980; Bibliographie acadienne (bibliographie sélective et commentée préparée à l'intention des enseignants de l'Î.-P.-É.), Summerside, S.S.T.A., 1980; Histoire de la pêche chez les Acadiens de l'Île-du-Prince-Édouard (en collaboration avec Cécile Gallant), Summerside, SSTA, 1980; Histoire de l'émigration chez les Acadiens de l'Île-du-Prince-Édouard, Summerside, SSTA, 1980;L'Agriculture chez les Acadiens de l'Île-du-Prince-Édouard, 1720-1980, Summerside, SSTA, 1981; L'Éducation chez les Acadiens de l'Île-du-Prince-Édouard, 1720-1980, Summerside, SSTA, 1982; Courir la Chandeleur, Moncton, Éditions d'Acadie, 1982; La Religion et les Acadiens à l'Île-du-Prince-Édouard, 1720-1980, Summerside, SSTA, 1983; La Chanson du pays, Summerside, SSTA, 1983; Le Conte et la légende du pays, Summerside, SSTA, 1983; Initiation à l'histoire acadienne de l'Île-du-Prince-Édouard, Summerside, SSTA, 1984; Perceptions des Acadiens de l'Île-du-Prince-Édouard, Charlottetown, Université de l'Île-du-Prince-Édouard, 1986; Les Acadiens de l'Île : 1720-1980, Moncton, Éditions d'Acadie, 1987 (Prix France-Acadie, 1988; Prix Champlain, 1988; Certificat de mérite en histoire régionale de la Société historique du Canada, 1989); The Island Acadians : 1720-1980, traduction de Sally Ross, Charlottetown, Ragweed Press, 1989;Par un dimanche au soir, Léah Maddix, chanteuse et conteuse acadienne, Moncton, Éditions d'Acadie, 1993;Guide historique de la région Évangéline, Moncton, chez l'auteur, 1994; auteur de 34 articles historiques. Sources : Notes biographiques de Georges Arsenault au Centre de recherches acadiennes de l'Î.-P.-É.; La Voix acadienne, 8 novembre 1989, page 1; Auldine Arsenault.

Portée et contenu

Le fonds témoigne des activités de Georges Arsenault (1952-    ), historien, folkloriste et écrivain acadien de l’Île-du-Prince-Édouard.  Les documents textuels de ce fonds, recueillis par Georges Arsenault dans le cadre de ses nombreuses recherches, offrent une mine de renseignements sur divers sujets ayant trait à l’histoire des Acadiens de l’Île-du-Prince-Édouard tels agriculture, pêche, éducation, le drapeau acadien, documents pour servir à l’histoire de l’Isle Saint-Jean 1654-1761, copies de correspondance du Père Belcourt à  Rameau de Saint-Père, documents ayant trait à divers individus et lieux relatifs à l’histoire des Acadiens de l’Île-du-Prince-Édouard.  Le fonds comprend également neuf  reproductions de photos qui illustrent entre autres l’atelier du journal L’Impartial, le drapeau acadien, la statue de Notre-Dame de l’Assomption et quelques ancien(ne)s Acadien(ne)s de l’Île-du-Prince-Édouard.

Notes complémentaires

Provenance inconnue.

Répertoire numérique.

1 versement, date inconnue; aucun autre versement prévu.

 

FONDS 22 HILAIRE ARSENAULT

1857

1 document textuel.

Notes biographiques

Arsenault, Hilaire « dit Castor ».  Fermier.  [Baie-Egmont (Î.-P.-É.), 1783] - Baie-Egmont (Î.-P.-É.), 23 mai 1876.  Fils de Jean-Baptiste Arsenault « dit Chaculot » (1736-    ) et de Madeleine Gallant; marié à Angélique Arsenault; père de Marcellin, Jean, Etienne, Christin, Marguerite, Céleste, Marie, Ursule et Elie, adopté; aïeuls paternels : Abraham Arsenault et Marie Josephte Savoie; aïeuls maternels : Jacques Gallant et Josephte Boudrot.  Sources : Registre de la paroisse de Saint-Philippe et Saint-Jacques de Baie-Egmont; Arsenault, Bona, Histoire et généalogie des Acadiens; dossiers généalogiques du Musée acadien de l'Î.-P.-É.

Portée et contenu

Le fonds comprend un protocole d'entente daté 1857 par lequel Hilaire Arsenault et son épouse Angélique du lot 15 (Île-du-Prince-Édouard) cèdent à leur fils Marcellin et ses héritiers la moitié de leur ferme de 117 acres en retour pour leur soin et support jusqu'à la fin de leur vie.

Notes complémentaires

Provenance inconnue.

Répertoire numérique.

1 versement, date inconnue; aucun autre versement prévu.

 

FONDS 146 IPHIGÉNIE ARSENAULT

sans date, 1917-1977

4 cm de documents textuels

2  photographies

Notes biographiques

Arsenault, Iphigénie. Femme d'affaires. Summerside (Î.-P.-É), 7 septembre 1908-Charlottetown (Î.-P.-É.), 12 juillet 1996.  Fille du Juge Aubin Arsenault et Berthe-Rose Gallant; soeur de Cyrille, Catherine, Régis, Marie, Valerie, Patricia, Laure-Jeanne, Félice, Paula et Lois; aïeuls paternels : Joseph-Octave Arsenault et Gertrude Gaudet; aïeuls maternels : François Gallant et Catherine McKenna.

Saint-Mary's Academy, Summerside; Congrégation Notre-Dame; Collège Prince de Galles et Union Commercial College. Croix Rouge canadienne, secrétaire de bureau à partir de 1927, commissaire, 1944-1978.

Membre : Enfants de Marie, le mouvement des Guides de l'Î.-P.-É. 1938 -     ; Association des élèves graduées du Couvent Notre-Dame, le mouvement des Guides de l'Île-du-Prince-Édouard; ancienne présidente : Ligue des Dames catholiques de l'Î.-P.-É., 1938-1940; Ligue des Dames catholiques du Canada, 1970-1972; conseil pastoral de la paroisse de Saint-Dunstan; Charlottetown Business and Professional Women's Club, et membre-fondatrice; l'Hôpital Queen Elizabeth, vice-présidente du fonds d'équipement.  Autrefois membre de l'exécutif : Ligue de tuberculose de l'Î.-P.-É., club Canadien de Charlottetown,  l'Association Community Concert de Charlottetown, l'Université Saint-Dunstan, Charlottetown Christian Council et Meals on Wheels Inc.

Récipiendaire de la Médaille du Centenaire, 1967; un Doctorat en droit honorifique (LL.D.) de l'Université Saint-Dunstan en 1968; membre à vie de la Ligue des Dames catholiques du Canada, 1960, et de l'Î.-P.-É.; insigne de service et médaille de mérite du mouvement des Guides de l'Î.-P.-É.  Dans ses efforts de promotion de la vie culturelle, dans le cadre de la Ligue des Dames catholiques du Canada, Mlle Arsenault a réussi à établir des bourses pour 5 000 $ pour les étudiants de pays sous-développés.

Sources : The Guardian, 15 juillet 1977; Gaudet, Placide, Une branche de la famille Arsenault, 12 mars 1918; le Fonds Iphigénie Arsenault; la Voix acadienne, 27 juillet 1977.

Portée et contenu

Le fonds témoigne des activités d’Iphigénie Arsenault, commissaire provinciale de la Croix Rouge canadienne à l’Île-du-Prince-Édouard de 1944 à 1978.  Elle est la fille d’Aubin-Edmond Arsenault, premier ministre de l’Île-du-Prince-Édouard de 1917 à 1919 et la petite-fille du sénateur Joseph-Octave Arsenault, qui a siégé au Sénat canadien de 1895 à 1897.  Le fonds comprend trois certificats honoraires et l'Ordre du Canada décernés à Iphigénie Arsenaultainsique des documents ayant trait à la biographie et la généalogie d'Iphigénie Arsenault et de ses aïeuls paternels et maternels.  On y retrouve également de la correspondance de nature personnelle d’Aubin-Edmond Arsenault, père d’Iphigénie Arsenault.

Notes complémentaires

Acquis de Valerie Arsenault le 26 septembre 1997, par l'intermédiaire de Georges Arsenault, par donation.

Répertoire sommaire.

1 versement au 26 septembre 1997, aucun autre versement prévu.

 

FONDS 50 IRÈNE ARSENAULT

1984

1 document textuel de 111 pages.

Notes biographiques

Arsenault, Irène.  Secrétaire et écrivaine.  Wellington (Î.-P.-É.), 2 février 1897 -Summerside (Î.-P.-É.), 30 mars 1985.  Fille de Joseph Félix Arsenault (1866-1947) et de Gertrude Cormier (1873-1940); mariée à Paul Perry, 1949; soeur de Léon Camille Alyre, Marie Gertrude Ermanie, Joseph, décédé jeune, Marie Louise Évangéline, Joseph Octave Ulric, Victor Albert Edward, décédé à l'âge de 3 ans,  Marie Lucie Jacqueline, Joseph Edward Pierre, Marie Agatha Alfreda, Marie Corinne Auldine; aïeuls paternels : Joseph-Octave Arsenault et Gertrude Gaudet; aïeuls maternels : Vital Cormier et Céline Bourque.

École de Wellington, études primaires, 1903-1905; Couvent de Miscouche, études primaires, 1905-1906.  Vers 1906, lorsque l'évêque du diocèse devait bénir le nouveau cimetière de la paroisse de Mont-Carmel, Irène fut confirmée; c'était spéciale car Irène était la seule à être confirmée.  Selon elle, elle n'était pas de l'âge de la confirmation, mais la permission a été accordée car la famille déménageait aux États-Unis dans un proche avenir.  La famille déménage à Coleraine, Minnesota, en 1907.  Sténographe au bureau de son oncle, juge Aubin-Edmond Arsenault, deux ans.  Auteure d'un manuscrit inédit sur sa famille.  Sources : Manuscrit d'Irène Arsenault; Bernice Reid (née Gaudet).

Portée et contenu

Le fonds témoigne surtout de l’enfance et de la vie familiale d’Irène Arsenault, de Wellington (Île-du-Prince-Édouard), la fille de Joseph Félix Arsenault et la petite fille du sénateur Joseph-Octave Arsenault, qui a siégé au Sénat canadien de 1895 à 1897.  Le fonds comprend une copie d’un manuscrit de 111 pages rédigé en 1984 par Irène Arsenault qui raconte sa vie à Wellington (Île-du-Prince-Édouard) de 1897 à 1907: activités quotidiennes, descriptions de chaque pièce de la maison et du mobilier, descriptions des granges et du jardin, vacances d’été.  Le manuscrit comprend également une brève description du déménagement et de l’établissement de la famille d’Irène Arsenault à Coleraine, Minnesota (États-Unis) pour la période 1907 à 1909.  On retrouve aussi dans le manuscrit quelques notes s’échelonnant jusqu’en 1978 au sujet de la vie et de la famille d’Irène Arsenault.

Notes complémentaires

Acquis d'Auldine Arsenault (soeur d'Irène), par donation.

Répertoire numérique.

 

FONDS 119 J. EARLE ARSENAULT

1929,1955

17 photographies.

Notes biographiques

Arsenault, J. Earle. Électrotechnicien - instruments d'avions. Wellington (Î.-P.-É), 17 août 1933 -       .  Fils d'Arcade Arsenault et d'Anna Poirier; marié à Granby (Q.C.) à Fleur-Aimée Beauregard, 10 août 1963; frère de Lorraine, Melvin, Norma, Cléone, Clarence, Paul et Velma; aïeuls paternels : Joseph Arsenault et Eulalie Arsenault; aïeuls maternels : Joseph Octave Poirier et Olisine Arsenault.  École de Wellington, études primaires et secondaires, 1940-1950; École de Miscouche, études secondaires, 1950-1951.

Aviation royale canadienne (ARC), Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec), cours de recrue, septembre 1951; École technique des Forces armées canadiennes, cours de base comme électricien, Camp Borden (Ont), 1952; Uplands (Ont), Escadrille 434, 1952; Allemagne de l'Ouest, Escadrille 434 (se formait pour servir avec les forces de l'OTAN), 1953-1955; Namao (Man), détachement de recherches climatiques, 1955-1957; Ancienne Lorette (Québec), détachement de recherches d'armement, 1957-1960; El Arish (Égypte), Escadrille de Transport (pour les Nations Unies), 1960-1961; Bagotville (Québec), 1961-69; Winnipeg (Alberta), « Standard Aero Engin Ltd. », inspecteur pour les Forces armées canadiennes, 1969-1971; Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec), administration du personnel, responsable de la progression de divers métiers, 1971-1974; Sorel (Québec), Centre de recrutement des Forces armées canadiennes, 1974-1977; Escadrille 430, E.T.A.H. (Escadrille tactique d'hélicoptère), superviseur de la section des métiers électroniques, 1977-81; Greenwood (N.-É.), Escadrille de maintient, gestion, 1981-1983.

Chambre législative, messager, 1986-1987, messager-chef, 1987-1996; gérant de campagne pour la 3e circonscription de Prince et/ou le district 24, pour le Parti libéral, 1986, 1989, 1993, 1996.  Membre : Chevalier de Colomb, 1966-   ; Légion royale canadienne, 1975-   ; Association des Forces armées du Canada, 1983-   ; Association nationale des retraités fédéraux, 1983-   ; « P.E.I. Liberal Association »; « Red Cross Community Response Program », membre fondateur et bénévole, c.1987-92; Paroisse de Wellington, membre du conseil, 1989-1990.

Décoré de la médaille des Forces armées canadiennes pour 32 ans de service, de la médaille des Nations Unies et de la médaille de l'OTAN (NATO). Source : J. Earle Arsenault.

Portée et contenu

Le fonds comprend 16 photographies d'un défilé à Miscouche (Île-du-Prince-Édouard) prises en 1955, à l'occasion du 200e anniversaire de la déportation des Acadiens.  On y retrouve aussi une photographie prise en 1929 de Wes Perry et Albina Perry (née Arsenault) et leurs enfants, de la paroisse de Baie-Egmont (Île-du-Prince-Édouard).

Notes complémentaires

Acquis de J. Earle Arsenault, le 7 février 1996 et le 14 mars 2000, par donation.

Répertoire sommaire.

2 versements au 14 mars 2000; aucun autre versement prévu.

 

FONDS 4 JEAN O. ARSENAULT

1918-1924

1 document textuel.

Notes biographiques

Arsenault, Jean O.  Instituteur.  Baie-Egmont (Î.-P.-É.), 24 septembre 1836 - [s.l.], 1924.  Fils de Joseph Arsenault et de Marie Gallant; marié à Judith Arsenault, 24 octobre 1864; père de Marie-Anne (Soeur Sainte-Marie-du-Temple), Lucie, Théophile, Joséphine, Augustin, Sophie, Évangéline, Madeleine, Eléonore, Léonie, Lucie Anne (Soeur Sainte-Alphée) et Mélina (Soeur Sainte-Aurélia); aïeuls paternels : Joseph Arsenault et Isabelle Poirier; aïeuls maternels : Maxime Gallant et Anne Blanchard.

École de Baie-Egmont, études primaires; Central Academy, Charlottetown; Collège Prince de Galles et l'École normale, brevet d'instituteur.  Écoles de l'Île-du-Prince-Édouard et de la Baie Sainte-Marie en Nouvelle-Écosse, instituteur 50 ans.  Association des instituteurs et institutrices acadiens de l'Île-du-Prince-Édouard , président, 1902; service fédéral des Indiens de l'Île-du-Prince-Édouard, surintendant plus de 25 ans.  Sources : 150e anniversaire, album-souvenir, paroisse Saint-Philippe et Saint-Jacques, Baie-Egmont (Î.-P.-É.); registre de la paroisse de Saint-Philippe et Saint-Jacques de Baie-Egmont.

Portée et contenu

Le fonds comprend un cahier de notes en vrac écrites dans les années 1918 à 1924 qui témoigne de l'intérêt de Jean O. Arsenault, de Saint-Chrysostome (Île-du-Prince-Édouard), pour ses enfants, le climat, les renseignements généalogiques, etc. .

Notes complémentaires

Provenance inconnue.

Répertoire numérique.

1 versement, date inconnue; aucun autre versement prévu.

 

FONDS 52 JEANNE ARSENAULT

1946

1 document textuel de 57 pages

19 photographies.

Notes biographiques

Arsenault, Jeanne (Soeur Jeanne, s.s.a.).  Aide-infirmière.  Abram-Village (Î.-P.-É.), 18 juillet 1928 -    .  Fille de Philibert Arsenault et de Marguerite Arsenault.  Aïeuls paternels : Fidèle Arsenault et Eulalie Arsenault; aïeuls maternels : Philias Arsenault et Marie Arsenault. 

École d'Abram-Village, études primaires; Collège Marie-Anne, Lachine (Québec).  Congrégation des Soeurs Sainte-Anne, noviciat.  Entre 1963 et 1967, elle écrit un essai biographique sur la vie de son père.  Cet essai intitulé Un grand homme chez les flûtes!...  Biographie de Philibert Arsenault est publié par la Société historique acadienne de l'Île-du-Prince-Édouard dans un numéro spécial de sa revue La Petite Souvenance, en novembre 1980, 34 pages.

Portée et contenu

Le fonds comprend une étude de Jeanne Arsenault sur l'Union des pêcheurs de Baie-Egmont (Île-du-Prince-Édouard) intitulée  Le soleil se lève sur mon pays . Cette étude est le résultat d’un projet d’enquêtes qu’elle a mené auprès des pêcheurs de son milieu à l’été 1946. Le document traite surtout du développement des coopératives de l’époque et de leurs bienfaits sur la communauté. Cette étude comprend 57 pages, incluant 19 photographies qui illustrent des bateaux de pêche, des pêcheurs, le goudronnage des casiers à homard, la bénédiction des bateaux, la homarderie de la Coopérative des pêcheurs de Baie-Egmont, le magasin coopératif d’Abram-Village et la fromagerie d’Abram-Village (Île-du-Prince-Édouard).

Notes complémentaires

Acquis de soeur Jeanne Arsenault, par donation.

Répertoire numérique.

1 versement, date inconnue; aucun autre versement prévu.

 

FONDS 30 JOSEPH T. ARSENAULT

1828, 1964

2 documents textuels. -- 1 document particulier.

Notes biographiques

Arsenault, Joseph T. (Jos Tanisse).  Pêcheur et fermier.  Abram-Village (Î.-P.-É.), 7 avril 1891 -       1985.  Fils de Stanislaus Arsenault et de Marie Arsenault; marié à Céline Gallant; père d'Etienne, Léo, Tilmon, Rita, Thérèse, Ida, Marie, Anna, Clement, Avola, Évéline; aïeuls paternels : Marcellin Arsenault et Marguerite Gallant; aïeuls maternels : Joseph Arsenault et Cécile Bernard.  Sources : Fonds Joseph T. Arsenault; Rita Arsenault (fille de Joseph T.); registre de la paroisse de Saint-Philippe et Saint-Jacques de Baie-Egmont.

Portée et contenu

Le fonds comprend le titre de propriété accordé à Barthélémi Arsenault, d’Abram-Village (Île-du-Prince-Édouard), le 1er janvier 1828, par le lieutenant-gouverneur John Ready.  Il recevait un terrain de 100 acres dans le lot 15.  Document original.  Le fonds comprend aussi un sceau et une coupure de presse  Abram's Village Farm in Same Family Since Before 1828, du Journal-Pioneer, 1964.

Notes complémentaires

Acquis de Joseph T. Arsenault, par donation.

Répertoire numérique.

1 versement, date inconnue; aucun autre versement prévu.

 

FONDS 89 LUCILLE ARSENAULT (née POIRIER)

ca 1900 - 19--  

11 photographies

Notes biographiques

Poirier, Marie Lucille.  Mère de famille.  Abram-Village (Î.-P.-É.), 10 mai 1892 - 10 novembre 1996.  Fille d'Edilbert Poirier et de Barb Leclerc; mariée à Jean Augustin Arsenault en 1921; mère de Philippe, Mélina, Théodore, Célina, Léo, Alderick, Zénon, Aline, Yvonne, décédée bébé, Yvonne, Ernest; aïeuls paternels : Laurent Poirier et Marie Arsenault; aïeuls maternels : Sylvestre Leclerc et Ursule Arsenault. 

École d'Abram-Village, études primaires.  Membre des Dames de l'Institut, des Dames du Sanctuaire; elle travaillait pour les pique-niques paroissiaux, supportait les activités de l'église et s'impliquait dans les frolics.  Lucille était reconnue pour son beau travail d'artisanat, ses couvertures de lit, son tricot et son appui à l'Exposition agricole de Baie-Egmont et de Mont-Carmel.  Elle remportait toujours beaucoup de prix à l'Exposition agricole et a toujours conservé ses rubans de mérite.  Une année, elle a présenté 87 différentes entrées, soit des couvertures, de la couture ou encore des pièces crochetées.  Marie Lucille demeura toute sa vie à Abram-Village sur le chemin de par-en-bas.  Elle aimait beaucoup les fleurs et son terrain en était toujours rempli pendant l'été.

Portée et contenu

Le fonds comprend 11 photographies illustrant entre autres la famille de Lucille Arsenault, d’Abram-Village (Île-du-Prince-Édouard), un chantier forestier aux États-Unis et un au Québec, un examen à l’école d’Urbainville (Île-du-Prince-Édouard) vers 1900.

Notes complémentaires

Provenance inconnue.

Répertoire numérique.

1 versement, date inconnue; aucun autre versement prévu.

 

FONDS 170 MARCELLE ARSENAULT-CHAMPAGNE

1966

1 document textuel et 4 photographies.

Notes biographiques

Champagne, Marcelle (née Arsenault).  Fille d'Adolphe Arsenault; mariée à Harvey Champagne; soeur d'Alban Arsenault; aïeuls paternels : Aimé Arsenault et Marie Anne Gallant.  Source : Fonds Marcelle Arsenault-Champagne.

Portée et contenu

Le fonds comprend un petit livret d'histoire et de généalogie de la famille d'Adolphe à Aimé à Dominique à Joseph Arsenault, autrefois résidant de Baie-Egmont (Île-du-Prince-Édouard).  Le fonds comprend aussi quatre photographies de cette lignée Arsenault.

Notes complémentaires

Acquis de Marcelle Arsenault Champagne en 1967.

Répertoire sommaire.

1 versement, [s.l.] 1967; aucun autre versement prévu.

 

FONDS 2 MARIE-ROSE ARSENAULT

1918

1 document textuel.

Notes biographiques

Arsenault, Marie-Rose.  Mère de famille.  Baie-Egmont (Î.-P.-É.), 18 novembre 1859 - 30 juillet 1947.  Fille d'Avit Arsenault et d'Agnès Gaudet; mariée à Polycarpe Arsenault (1858-1952), le 9 novembre 1880; mère de 15 enfants : Philémon, François, François, Félicien, Sylvère, Aline, Rosella, Agnès, Annie, André, Léon Victorin, Paul-Victorin, Albina, Théodore, Marie-Lucie; aïeuls paternels : Mélème Arsenault et Bibianne Poirier; aïeuls maternels : Raphaël Gaudet et Françoise Chiasson.  Sources : Registre de la paroisse de Saint-Philippe et Saint-Jacques de Baie-Egmont; Hermine Gallant, Summerside.

Portée et contenu

Le fonds comprend une copie d'une lettre, datée le 3 septembre 1918, d'André P. Arsenault à sa mère Marie-Rose Arsenault, écrite pendant qu'il était soldat à Bramshott Camp en France durant la première guerre mondiale.  Originaire de Saint-Chrysostome (Île-du-Prince-Édouard), André Arsenault fut ordonné prêtre à Charlottetown le 13 janvier 1924 et élevé au rang de prélat domestique en 1951.

Notes complémentaire

Provenance inconnue.

Répertoire numérique.

1 versement, date inconnue; aucun autre versement prévu.

 

FONDS 158 OBÉLINE ET MARGUERITE ARSENAULT

1919-1955

118 photographies.

Notes biographiques

Arsenault, Obéline. (Marie Bélina)  Baie-Egmont (Î.-P.-É.), 15 octobre 1884 -Summerside (Î.-P.-É.), 11 janvier 1985.  Fille de Joseph [Joachim] et Marie Adèle Arsenault; soeur de Marie-Anne, Émilienne, Emanuel, Marguerite et Azade; aïeuls paternels: Joseph Arsenault et Marie Arsenault; aïeuls maternels: Gilbert Arsenault et Pélagie Arsenault. Récipiendaire de l'Ordre du Mérite acadien, 1984.  Obéline a «fourbi» les planchers, fait des seines pour les pêcheurs, écardé et filé la laine, coupé le lin et mis l'avoine en poches à l'époque où l'on battait le grain avec une machine tirée par des chevaux. 

Arsenault, Marguerite.  Baie-Egmont (Î.-P.-É.), 18 octobre 1887 - 10 octobre 1978.  Fille de Joseph [Joachim] et Marie Adèle Arsenault; soeur de Marie-Anne, Émilienne, Emanuel, Obéline et Azade; aïeuls paternels: Joseph Arsenault et Marie Adèle Arsenault; aïeuls maternels : Gilbert Arsenault et Pélagie Arsenault.  Sources : Cyrus J. Gallant, diacre; William P. Arsenault, c.g.c.; registre de la paroisse de Saint-Philippe et Saint-Jacques, Baie-Egmont; La Voix acadienne, le 2 mai 1984, p. 9; Joseph A. Gallant et Yvonne Arsenault.

Portée et contenu

Le fonds comprend 118 photographies, prises au cours de la première moitié du 20e siècle, qui ont trait à la famille d’Obéline et de Marguerite Arsenault, des Acadiennes de Baie-Egmont (Île-du-Prince-Édouard).

Notes complémentaires

Acquis par l'intermédiaire du diacre Cyrus Gallant, vers 1990, par donation.

Répertoire sommaire.

1 versement, c. 1990; aucun autre versement prévu.

 

FONDS 12 PÉLAGIE ARSENAULT

1910

1 document textuel.

Notes biographiques

Arsenault, Pélagie.  Mère de famille.  Baie-Egmont (Î.-P.-É.), 18 fevrier 1855 -27 juillet 1889.  Fille d'Hubert Arsenault et de Marguerite Arsenault; mariée à Laurent Arsenault (1852-    ), le 17 novembre 1874; mère d'Alfred (né 2 mars 1877), Anna, Edmond, Eliza, Emma, Wilfred, Antonin et Joséphine; aïeuls paternels : Placide Arsenault et Julitte Arsenault; aïeuls maternels : Cyprien Arsenault et Pélagie Arsenault.  Sources : Registre de la paroisse Saint-Philippe et Saint-Jacques de Baie-Egmont; Antoinette Bernard; dossiers généalogiques au Musée acadien de l'Î.-P.-É.

Portée et contenu

Le fonds comprend une carte postale envoyée à Pélagie Arsenault (Mme Laurent Arsenault), de Baie-Egmont (Île-du-Prince-Édouard), par son fils Fred (Alfred) de Jacksonville, Floride, le 14 novembre 1910.

Notes complémentaires

Provenance inconnue.

Répertoire numérique.

1 versement, date inconnue; aucun autre versement prévu.

 

FONDS 116 PIERRE ARSENAULT

1952

1  photographie.

Notes biographiques

Arsenault, Pierre. Professeur et prêtre.  Abram-Village (Î.-P.-É), 29 juin 1933 -Fils d'Arthur Arsenault et Joséphine Gallant; frère de Raymond, Priscille, Marie-Anne, soeur Marie L., Rose, Léonie, Angèle, Julia, Robert, Eunice, Rhéal, Gérald et Jacques; aïeuls paternels : Joseph B. Arsenault et Julie-Anne LeClair; aïeuls maternels : Emanuel Gallant et Priscille Gallant.  École d'Abram-Village, études primaires, 1939-1948; Collège de l'Assomption, cours classique, 1948-1952; séminariste, ordonné prêtre dans la Basilique Saint-Dunstan, Charlottetown, au mois de mai, 1959; Université de Moncton, études en droit, 197_; Université de Harvard, maîtrise en droit, 1983.

Paroisse de Bloomfield, 1959-1960; paroisse de Summerside, 1960-1967; programmes pastoraux pour tout le diocèse à l'Île, co-directeur, ministère dans les paroisses de St-Dunstan, Southport, région de Cavendish et chaplain à l'Académie Notre-Dame et au Couvent Notre-Dame, 1967-1974; paroisse St-Jean-Baptiste, Miscouche, curé, 1974-1979.

Durant ses années à Miscouche, il s'occupa de la cause acadienne, spécifiquement aux programmes de formation d'éducation chrétienne qui aboutirent à la fondation du Centre Goëland au Cap-Egmont, programmes de formation de chorales pour toute l'Île; président de la Société Saint-Thomas-d'Aquin et membre de nombreuses commissions et comités diocésains.  Sources : dossier thématique de Pierre Arsenault.

Portée et contenu

Lefonds  comprend une photographie d'un camp d'été de jeunes Acadiens de l’Île-du-Prince-Édouard, tous des boursiers et protégés de la Société Saint-Thomas d’Aquin (SSTA) en 1952.

Notes complémentaires

Acquis de Pierre Arsenault par l'intermédiaire de Georges Arsenault, le 20 juillet 1994.

Répertoire sommaire

1 versement, date inconnue; aucun autre versement prévu.

 

FONDS 5 PIERRE-PAUL ARSENAULT

1906-1923

2 documents textuels de 209 pages.

Notes biographiques

Arsenault, Pierre-Paul.  Prêtre.  Tignish (Î.-P.-É.), 8 mai 1867 - [s.l.], 1927.  Fils de Sylvain Arsenault et Tharsile Bernard; aïeuls paternels : Joseph Arsenault et Judith Poirier; aïeuls maternels : Pierrot Bernard et Madeleine Gaudet.

Collège Saint-Joseph, B.A.; Grand Séminaire de Québec, Maîtrise en théologie.  Ordonné prêtre à Québec, le 5 novembre 1893.  Curé de la paroisse de Mont-Carmel (Î.-P.-É.), 31 ans; un des fondateurs de la Société Saint-Thomas-d'Aquin : son premier vice-président, 1919-1920, et son deuxième président, 1920-1925.  Un curé bâtisseur, un promoteur de l'agriculture et de la coopération, un éducateur, un propagandiste des oeuvres acadiennes et un conservateur du patrimoine acadien : s'intéressait à collectionner des contes et des vieilles chansons.  Sources : carte mortuaire; La Petite Souvenance, no 6, décembre 1981;Les Acadiens de l'Île-du-Prince-Édouard, J.-Henri Blanchard.

Portée et contenu

Le fonds témoigne des activités de loteries organisées par l’abbé Pierre-Paul Arsenault, curé de Mont-Carmel (Île-du-Prince-Édouard), pour établir des bourses écolières afin de faire éduquer au début du 20e siècle des jeunes Acadiens de l’Île-du-Prince-Édouard dans des collèges de langue française au Nouveau-Brunswick ou au Québec.  Le fonds comprend un registre de dons et un petit calepin de billets de loterie pour la période 1906 à 1923.

Notes complémentaires

Provenance inconnue.

Répertoire numérique.

1 versement, date inconnue; aucun autre versement prévu.

 

FONDS 130 SOPHIE ARSENAULT

1913-1991

1,08 m. de documents textuels.

Notes biographiques

Arsenault, Sophie.  Saint-Hubert (Î.-P.-É.), 15 décembre 1904 -   .  Fille de Gilbert Arsenault et Émilienne Gallant; soeur de Marguerite, Gildas, Marie, Didace (David), Gildas, Alphonse, Alyre, Emilien et Marguerite; aïeuls paternels : Gildas Arsenault et Sophique Arsenault; aïeuls maternels : Didace Gallant et Julie Arsenault.  Études primaires : école de Saint-Gilbert, 1910-1917.  Travail de factorie à Mont-Carmel, Baie-Egmont et Naufrage.  Sources : Sophie Arsenault, Summerside; Emily Durant (née Arsenault), Maximeville; Henri Bernard, Saint-Philippe.

Portée et contenu

Le fonds  comprend un cahier de récitations d'écoliers de Saint-Hubert (Île-du-Prince-Édouard), des pièces de théâtre, des recettes, des méthodes de cuisson et diverses  notes; le fonds comprend aussi des coupures de journaux.

Notes complémentaires

Acquis de Sophie Arsenault le l6 juillet 1995, par donation.

Répertoire sommaire.

1 versement au 16 juillet 1995; aucun autre versement prévu.

 

FONDS 131 ULRIC (PROSPECTOR SPUD) ARSENAULT

1921-1981

19 cm de documents textuels

1 034  photographies.

Notes biographiques

Arsenault, Ulric (Prospector Spud).  Prospecteur, fermier, garde forestier et pugiliste.  Wellington (Î.-P.-É), 21 avril 1899 - Victoria (C.-B.), 10 juin 1981.  Fils de Joseph-Félix Arsenault et Gertrude Cormier; frère de Eddie, Alyre; aïeuls paternels : Joseph-Octave Arsenault et Gertrude Gaudet; aïeuls maternels : Vital Cormier et Céline Bourque.

Études primaires, écoles de Wellington, de Minnesota, de la Ville de Québec, et de Summerside, 1905-1914.  Armée canadienne, en France, 1915-1919; fermier et bâtisseur de rails, à Wellington, 1919-1921; construction de chemin de fer, Fort McMurray, Alberta, 1921-c.1922; « Alberta Forestry Service », garde forestier, c. 1922-28; prospecteur à Yellowknife, 1929-1946.

Ulric Arsenault, étant un prospecteur indépendant de l'industrie minière, en 1945,  risqua toute son économie pour une occasion à découvrir de l'or.  Bill MacDonald, un ami, trouva un agent qui avait hâte de promouvoir les trouvailles du prospecteur.  De la part de Beaulieu Yellowknife Mines Ltd, l'agent offrit au moins 100 000 $ de parts dans une nouvelle compagnie qui serait nommée « Spud Arsenault Mines Ltd ».  Le 13 mai 1946, Ulric Arsenault reçut son paiement; n'est jamais devenu millionnaire, mais il vécut une vie d'aisance.

Après l'été 1946, à Yellowknife, l'âge et la sécurité financière l'attirèrent à la  semi-retraite; il s'en alla à Edmonton, y demeura dix ans, et éventuellement vers la température douce de l'île de Vancouver.  Sources : « Prospector Spud » Jean-Paul Arsenault, The Island Magazine, no 32, Charlottetown : Prince Edward Island Museum and Heritage Foundation, Fall /Winter 1992, p. 14-19; Fonds Ulric (Prospector Spud) Arsenault.

Portée et contenu

Le fonds témoigne des activités d’Ulric (Prospector Spud) Arsenault, un Acadien de Wellington (Île-du-Prince-Édouard) qui a été prospecteur pour des minéraux, y

inclus de l’or, et garde forestier dans l’ouest et le nord canadien de 1920 à 1945.  Les documents textuels du fonds comprennent de la correspondance, un journal personnel, des coupures de journaux, des certificats, des permis et des documents légaux.  Les  1 034 photographies, prises surtout dans le nord de l’Alberta et de la Saskatchewan et les Territoires du Nord-Ouest, au cours des années 1920 à 1945, illustrent bien, entre autres, l’exploration pour des minéraux, le transport par traîneaux tirés par des chiens et la vie dans la forêt à l’époque.

Notes complémentaires

Acquis de Jean-Paul Arsenault, le 6 septembre 1994.

Répertoire sommaire.

1 versement au 6 septembre 1994; aucun autre versement prévu.

 

FONDS 69 VICTORIN ARSENAULT

Sans date, 1935-1956

9 cm de documents textuels.

Notes biographiques

Arsenault, Victorin.  Cultivateur.  Baie-Egmont (Î.-P.-É.), 22 juin 1901 - Summerside (Î.-P.-É.), 7 septembre 1985.  Fils de Polycarpe Arsenault et de Marie-Rose Arsenault; marié à Eufrida Gaudet, fille de Clovis Gaudet et de Jacqueline Arsenault; père de 13 enfants : Louis, Léona, Lucia, Nazaire, Marie, Placide, Irène, Léonard, Edgar, Jacqueline, Antoinette, Régis (décédé bébé), Raymond; aïeuls paternels : Joseph Arsenault et Lucie Arsenault; aïeuls maternels : Avit Arsenault et Agnès Gaudet.

École de Saint-Chrysostome, 5e et 6e années.  Victorin Arsenault était marguillier de la paroisse de Baie-Egmont pour plusieurs années et était membre des cercles d'études, de la Société Saint-Thomas-d'Aquin, de la caisse populaire et du foyer-école.  Il était d'un caractère ferme et humble, un bon père de famille qui travaillait consciencieusement pour le bien de sa famille et de la communauté.  Sources : Lucia Arsenault; Antoinette Arsenault; registre de la paroisse de Saint-Philippe et Saint-Jacques de Baie-Egmont.

Portée et contenu

Le fonds témoigne de l’intérêt que porte Victorin  Arsenault, un cultivateur de Saint-Chrysostome (Île-du-Prince-Édouard), aux questions de l’agriculture et des cercles d’étude du mouvement coopératif.  Le fonds comprend une feuille de L'Action Catholique, un journal québécois; de la documentation sur l'agriculture provenant des ministères de l'Agriculture du Canada et de la province du Québec; une copie de l'acte et des statuts et règlements de  The Co-operative Associations Act ; l'interprétation de l'acte  The Credit Union Societies ; un circulaire et un dépliant de  Farm Radio Forum ; divers livres de compte et correspondance; documentation concernant les cercles d'étude; des documents du département d’extension de University of British Columbia concernant les cercles d'étude.

Notes complémentaires

Acquis de Victorin Arsenault, par donation.

Répertoire numérique.

1 versement, date inconnue; aucun autre versement prévu.

Entretenu par Islandora et cree par la Robertson Library de l'University of Prince Edward Island