Organismes religieux

FONDS 28 CATHOLIC MUTUAL BENEFIT ASSOCIATION - BAIE-EGMONT

s.d.., 1901-1914

7 documents textuels.

Notes historiques

Catholic Mutual Benefit Association (CMBA).  Succursale de Baie-Egmont.  Instituée, village des Chutes Niagara (N.-Y.), 1er décembre 1876.  Organisée, paroisse de Saint-Philippe et Saint-Jacques de Baie-Egmont, 1er février 1895, par M. l'abbé A.-E. Burke, qui était alors curé d'Alberton et le représentant de cette association à l'Île.  Objectifs : établir, administrer et débourser un fonds d'assurance-vie au cas du décès de l'un de ses membres.  L'Association contribuait aussi au développement social de la communauté.

Les membres fondateurs furent Laurent A. Arsenault, Joseph Eloi Gallant, Joseph-Félix Arsenault, André Gallant, Fidèle T. Poirier, Philias L. Leclerc, Joseph N. Aubin Gallant, Etienne M. Arsenault, Joseph Blanchard, Damien Arsenault, Antonin Arsenault, Jean J. Gallant, Olivier Arsenault, Alexandre Clément, Bruno Poirier, Joseph J. Gaudet, Fidèle Poirier et Arsène Gallant.

Les premiers officiers furent les suivants :

Directeur spirituel : L'abbé Stanislas Boudreault (curé)

Chancelier : Philias L. Leclerc

Président : Laurent A. Arsenault

Vice-président : Etienne M. Arsenault

2e Vice-président : le Docteur André Gallant

Secrétaire : Joseph Blanchard

Secrétaire adjoint: Antonin Arsenault

Secrétaire financier : Joseph-Félix Arsenault

Trésorier : Joseph J. Gaudet

Maréchal : Damien Arsenault

Gardien : Alexandre Clément

Syndics : Fidèle L. Arsenault, Jean J. Gallant, Fidèle Poirier, Joseph J.N. Gallant, Bruno Poirier, Docteur André Gallant.

Il y avait un conseil d'administration et un conseil de finances.  L'Association tenait ses assemblées à toutes les deux semaines et plus tard une fois par mois.  Ces assemblées se tenaient régulièrement et le nombre des membres augmentait chaque année.  Première succursale établie au Canada, à Windsor, Ontario, en 1878.  À l'Île, première succursale organisé à Alberton en 1893.  Sources : 150e anniversaire, album-souvenir, paroisse Saint-Philippe et Saint-Jacques, Baie-Egmont (Î.-P.-É.), 7 juillet 1962; Fonds l'Association catholique de bienfaisance mutuelle du Canada (C.M.B.A.).

Portée et contenu

Ce fonds témoigne des activités de la succursale de Baie-Egmont (Île-du-Prince-Édouard) de la Catholic Mutual Benefit Association (CMBA).  Le fonds comprend, entre  autres, des livrets sur la CMBA, un dépliant et les procès-verbaux du syndic  de 1901 à 1908.

Notes complémentaires

Acquis de Cyrus J. Gallant, Baie-Egmont, par donation.

Répertoire numérique.

1 versement, sans date; aucun autre versement prévu.

 

 

FONDS 112 CATHOLIC MUTUAL BENEFIT ASSOCIATION – BLOOMFIELD

1901-1915, 1933

2 documents textuels.

Notes historiques

Catholic Mutual Benefit Association (CMBA) Succursale no. 342 de Bloomfield, organisée en 1901 durant l'administration de l'abbé F. X. Gallant, curé de la paroisse.  Objectifs : établir, administrer et débourser un fonds d'assurance-vie au cas du décès de l'un de ses membres.  L'association contribuait aussi au développement social de la communauté.

Vers 1915, seulement les activités d'assurance-vie concernaient la succursale 342.  En 1921, il n'y avait qu'un officier, le secrétaire-financier, et seulement neuf membres payaient les primes.  Après le décès de David T. Botts, le 19 avril 1933, un effort fut fait pour se réorganiser.  Les individus payaient probablement leur prime par la poste car il n'y avait aucune preuve de paiements de prime.

Les premiers officiers étaient les suivants :

Président : D.T. Botts

1er vice-président : Joseph T. Gallant

2e vice-président : Peter Pineau

Secrétaire : Sylvain T. Gallant

Secrétaire adjoint : Ben J. Gallant

Secrétaire financier : Frank Gallant

Trésorier : l'abbé F. X. Gallant

Maréchal : Dominick Gallant

Gardiens : Frank Blanchard

            David T. Botts

Syndic : Frank Gallant

Chancelier : Andrew Martin

Représentant (fraude) : D.T. Botts

Membre suppléant : Frank Gallant

Portée et contenu

Ce fonds  témoigne des activités de la succursale de Bloomfield (Île-du-Prince-Édouard) de la Catholic Mutual Benefit Association (CMBA).  Le fonds comprend, entre autres, des livres de procès-verbaux de cette succursale, de 1901 à 1915, une lettre et des livres de comptes.

Notes complémentaires

Acquis d'Avéline Peters le 14 novembre 1996, par donation.

Répertoire sommaire.

1 versement au 14 novembre 1996; aucun autre versement prévu.

 

 

FONDS 36 CATHOLIC MUTUAL BENEFIT ASSOCIATION - SUMMERSIDE

s.d., 1924-1953

13 cm de documents textuels.

Notes historiques

Catholic Mutual Benefit Association (CMBA) succursale de Summerside. Organisée en la paroisse de Saint-Paul vers le début des années 1900.  Instituée, village des Chutes Niagara (N.-Y.), 1er décembre 1876.  Objectifs : établir, administrer et débourser un fonds d'assurance-vie au cas du décès de l'un de ses membres.  L'Association contribuait aussi au développement social de la communauté.  Il y avait un conseil d'administration et un conseil de finances.  Première succursale établie au Canada, à Windsor, Ontario, en 1878.  À l'Île, première succursale organisée à Alberton en 1893.  Sources : Fonds CMBA - Summerside; Fonds C.M.B.A. - Baie-Egmont; 150e anniversaire, album-souvenir, paroisse Saint-Philippe et Saint-Jacques, Baie-Egmont (Î.-P.-É.), le 7 juillet 1962.

Portée et contenu

Ce fonds témoigne des activités de la succursale de Summerside (Île-du-Prince-Édouard) de la Catholic Mutual Benefit Association (CMBA).  Le fonds comprend, entre autres, des livres de comptes et un procès-verbal de cette succursale du 31 octobre 1937.

Notes complémentaires

Acquis par l'intermédiaire de J. Augustin Blacquière, de Summerside, par donation.

Répertoire numérique.

1 versement, sans date; aucun autre versement prévu.

 

 

FONDS 37 CATHOLIC WOMEN'S LEAGUE – MISCOUCHE

1933-1984

63 cm de documents textuels.

Notes historiques

Catholic Women's League (CWL).  Fondée en 1933, la succursale de la Catholic Women's League de Miscouche oeuvre dans le domaine de l'éducation chrétienne et familiale et voit à l'entretien de l'église paroissiale, en particulier le sanctuaire.  Ses membres ont organisé, au cours des années, maintes activités afin de ramasser des fonds pour des oeuvres charitables et communautaires.  «Pour Dieu et la patrie» est leur devise.  Source: Fonds Catholic Women's League -Miscouche.

Portée et contenu

Le fonds témoigne des activités de la succursale de Miscouche (Île-du-Prince-Édouard de la Catholic Women’s League (CWL) pour la période 1933 à 1984.  Le fonds comprend un certificat d'incorporation, des procès-verbaux de réunions, des rapports des comités et des présidentes.

Notes complémentaires

Provenance inconnue.

Répertoire numérique.

1 versement, sans date; aucun autre versement prévu.

 

 

FONDS 43 CERCLE LACORDAIRE ET SAINTE-JEANNE-D'ARC - ABRAM-VILLAGE

1960-1967

2 documents textuels.

Notes historiques

Cercle Lacordaire et Sainte-Jeanne-d'Arc - Abram-Village (district de la paroisse de Baie-Egmont).  « C'est dans la paroisse de Baie-Egmont que le mouvement est d'abord implanté, en novembre 1951, à l'initiative de l'abbé Charles Gallant. »  Les premières cartes furent signées le 10 janvier 1951 et la première initiation eut lieu le 3 juin 1951.  Le 29 août 1952, le Cercle fut officiellement fondé par l'aumônier général, Père Ubald Villeneuve, et reçu le numéro 783.  Objectif : promouvoir la sobriété par l'abstinence.  Devise : « Dieu premier servi ».  Le mouvement fonctionne avec succès dans l'Île pendant une quinzaine d'années.  Pendant les années les plus actives, les Lacordaire et les Jeanne-d'Arc se réunissent mensuellement dans chaque district de la paroisse et assez régulièrement en de plus importants rassemblements à la salle paroissiale.  Le mouvement Lacordaire disparaît de la scène à la fin des années '60, en même temps qu'une nouvelle attitude se développe à l'égard des boissons alcoolisées.  On favorise la modération plutôt que l'abstinence totale.  Sources : Arsenault, Georges, Les Acadiens de l'Île, 720-1980; 150e anniversaire, album-souvenir, paroisse Saint-Philippe et Saint-Jacques, le 7 juillet 1962.

Portée et contenu

Le fonds  témoigne des activités du Cercle Lacordaire et Sainte-Jeanne-d’Arc de la succursale d’Abram-Village (Île-du-Prince-Édouard).  Le fonds comprend deux cahiers de procès-verbaux des réunions de 1960 à 1967.

Notes complémentaires

Acquis d'Ida Gallant, Abram-Village, par donation.

Répertoire numérique.

1 versement, sans date; aucun autre versement prévu.

 

 

FONDS 29 CERCLE LACORDAIRE ET SAINTE-JEANNE-D'ARC - BAIE-EGMONT

1953-1970

2 cm de documents textuels.

Notes historiques

Cercle Lacordaire et Sainte-Jeanne-d'Arc, Baie-Egmont.  Introduit à Baie-Egmont en novembre 1949 par Hervé Richard, propaganiste du mouvement Lacordaire au Nouveau-Brunswick, par l'initiative de l'abbé Charles Gallant.  Premières cartes signées, 10 janvier 1951; première initiation, 3 juin 1951; Cercle fondé officiellement, 29 août 1952, par l'aumônier général, Ubald Villeneuve, prêtre.  Le numéro du Cercle était 783.  Charles Gallant, prêtre, nommé aumônier diocésain par James Boyle, évêque, 1953.  Le but de ce mouvement d'action catholique était de ramener la paix dans les foyers par l'abstinence totale de boissons alcoolisées.  Effectifs, 23 août 1953 : 21 nouveaux membres, soit 9 Lacordaire, 12 Jeanne-d'Arc; 39 membres changeaient de décorations, soit 19 Lacordaire et 20 Jeanne-d'Arc; 14 novembre 1967 : 4 nouveaux membres, soit 3 Lacordaire, 1 Jeanne-d'Arc.  Structure : assemblées annuelles, mensuelles, chefs d'équipes et cercles d'études.  Les officiers sont : président, secrétaire, secrétaire-adjoint, chefs d'équipes ou conseillers, et l'aumônier de la paroisse.  Les principales activités des membres du Cercle Lacordaire et Sainte-Jeanne-d'Arc sont : les assemblées annuelles, mensuelles, des chefs d'équipes et des cercles d'études; les membres s'encouragent les uns les autres à s'abstenir de boissons alcoolisées et cherchent à trouver des nouveaux membres.  Le Cercle cesse d'exister après sa dernière assemblée, 4 octobre 1970, pour causes de manque d'intérêt et l'introduction du mouvement « Alcoholics Anonymous » dans la proisse de Baie-Egmont, comme ailleurs.  Le mouvement Lacordaire fut implanté dans la paroisse par une religieuse de la Congrégation Notre-Dame, Soeur Sainte-Madeleine Sophie (Marie-Anne Arsenault), qui visitait ses parents, François A. et Sophie Arsenault, dans le district d'Urbainville.  Un jour elle raconta à un voisin le bien que le mouvement Lacordaire accomplissait dans la paroisse du Nouveau-Brunswick où elle enseignait.  Cet homme, Jean-François Arsenault, ancien instituteur, homme au coeur large et franc, vrai apôtre de toute bonne cause, réflichit sur ce qu'il avait entendu et, à sa première rencontre avec le vicaire, l'abbé Charles Gallant, il lui fit part de ses réflections.  Sources : Fonds Lacordaire et Sainte-Jeanne-d'Arc; 150e anniversaire, album-souvenir, paroisse Saint-Philippe et Saint-Jacques, Baie-Egmont (Î.-P.-É.).

Portée et contenu

Le fonds témoigne des activités du Cercle Lacordaire et Sainte-Jeanne-d’Arc de la succursale de Baie-Egmont (Île-du-Prince-Édouard).  Le fonds comprend trois cahiers de procès-verbaux des assemblées annuelles et mensuelles, des chefs d'équipe et des cercles d'étude de 1953 à 1970.

Notes complémentaires

Provenance inconnue.

Répertoire numérique.

1 versement, sans date; aucun autre versement prévu.

 

 

FONDS 13 THE CONFRATERNITY OF THE BLESSED SACRAMENT – MISCOUCHE

s.d.

1 cm de documents textuels.

Notes historiques

The Confraternity of the Blessed Sacrament - paroisse de Miscouche.  Inauguré à l'église Saint-Malachy de Kinkora par l'évêque de Charlottetown, J.A. O'Sullivan, au 6e Congrès eucharistique diocésain, 11 août 1937, et organisé en 1938 à Miscouche.  Les paroissiens des diverses paroisses étaient les membres.  Les devoirs des membres étaient : a) recevoir fréquemment la Sainte Communion; b) visites au Saint Sacrement si ses circonstances le permettent; c) adoration publique durant les dévotions des Quarantes Heures, le jeudi saint et durant tous les jours eucharistiques; d) recevoir la Sainte Communion quand la communion générale est annoncée dans la paroisse.  Sources : Fonds The Confraternity of the Blessed Sacrament - Miscouche; Reflections On a Parish, 1892-1992, Église Saint-Jean-Baptiste, Miscouche, Île-du-Prince-Édouard.

Portée et contenu

Le fonds comprend plusieurs certificats des membres de la Confraternity of the Blessed Sacrament de la paroisse de Miscouche (Île-du-Prince-Édouard).

Notes complémentaires

Provenance inconnue.

Répertoire numérique.

1 versement, sans date; aucun autre versement prévu.

 

 

FONDS 14 CONFRÉRIE DU TRÈS SAINT ROSAIRE

1889

1 document textuel.

Notes historiques

Confrérie du très saint rosaire a été établie canoniquement dans l'église Saint-Jean-Baptiste de Miscouche, le 10 septembre 1889, par le révérend père général des Dominicains, D.M. Saintouren.  Le 13 du mois, toute la journée et toute la nuit, chaque membre était désigné une heure pour dire le rosaire à l'église.  Sources : Fonds Confrérie du très saint rosaire; Reflections On a Parish, 1892-1992, Église Saint-Jean-Baptiste, Miscouche; notes des dossiers thématiques du Musée acadien.

Portée et contenu

Le fonds comprend une liste de 696 noms de paroissiens dans un livre de la Confrérie du Très Saint Rosaire de la paroisse de Miscouche (Île-du-Prince-Édouard).

Notes complémentaires

Provenance inconnue.

Répertoire numérique.

1 versement, sans date; aucun autre versement prévu.

 

 

FONDS 42 LA SOCIÉTÉ DE TEMPÉRANCE - ST-HUBERT

1955-1963

1 document textuel.

Notes historiques

La Société de Tempérance - St-Hubert.  Société à caractère socio-religieux.  L'objectif de l'Institut est de détourner les paroissiens des abus de boisson et les instruire.  En 1879, on parle de V.C. Trudelle comme étant l'âme de la  Société de Tempérance à Baie-Egmont.  Outre la lutte contre le problème de l'alcoolisme, le mouvement contribue au développement des paroisses aux plans social, économique et culturel.  Le mouvement de tempérance est solidement implanté dans l'Île dès 1841, grâce à l'évêque MacDonald.  Sous son leadership, le clergé fonde plusieurs « ligues d'abstinence totale ».  Le Père Sylvain-Ephrem Poirier devient président de la ligue qu'il établit à Cascumpec pour le comté de Prince.  Tout nouveau membre doit promettre de s'abstenir de consommer des boissons alcoolisées sauf en cas de maladie.

Les sociétés de tempérance perdent leur dynamisme au début du siècle en se transformant en Sociétés de la bonne mort et en cédant à de nouveaux organismes leur rôle éducatif et culturel.  Après environ un demi-siècle d'absence, un nouveau mouvement de tempérance est implanté dans quelques paroisses acadiennes de l'Île : le mouvement Lacordaire.  Sources : Arsenault, Georges, Les Acadiens de l'Île, 1720-1980; Le Moniteur acadien, 7 février 1879.

Portée et contenu

Le fonds comprend un cahier des membres de la succursale de St-Hubert (Île-du-Prince-Édouard) de la Société de Tempérance pour la période 1955 à 1963.

Notes complémentaires

Acquis de Sophie Arsenault, par donation.

Répertoire numérique.

1 versement, sans date; aucun autre versement prévu.

 

 

FONDS 41 SOCIÉTÉ SAINTE-FAMILLE - ST-HUBERT

1915-1969

 2 documents textuels.

Notes historiques

La Société de la Sainte-Famille.  Établie sur l'Île vers 1893.  Cette organisation visait à l'éducation morale et à la promotion de la dévotion.  Sources : Arsenault, Georges, Les Acadiens de l'Île, 1720-1980; L'Impartial.

Portée et contenu

Le fonds comprend deux cahiers des membres de la succursale de St-Hubert (Île-du-Prince-Édouard) de la Société Sainte-Famille pour la période 1915 à 1969.

Notes complémentaires

Acquis de Sophie Arsenault, St-Hubert, par donation.

Répertoire numérique.

1 versement, sans date; aucun autre versement prévu.

Entretenu par Islandora et cree par la Robertson Library de l'University of Prince Edward Island